Tourisme La-Roquette-Sur-Siagne

Voir la vidéo en LSF: 

La Roquette-sur-Siagne la ville divisée

Divisée en une partie haute où se trouvent le village et l’église paroissiale et une partie basse le long de la Siagne et du canal du Béal, la commune de La Roquette-sur-Siagne peut se targuer d’une riche et longue histoire. La découverte d’une nécropole gallo-romaine confirme l’existence de chemins et routes traversant le territoire de La Roquette dans l’Antiquité. Au Moyen Âge, le territoire appartient à l’abbaye de Lérins. Il se compose du castrum Rochetta, un village constitué autour d’un château, sans doute situé au lieu-dit les Roques, et de la plaine de la Siagne, alors accueillante, où se concentrent les terres agricoles. Suite aux épidémies et aux guerres des quatorzième et quinzième siècles, le territoire se trouve complètement déserté. L’appellation de « lieu inhabité » sera dès lors et pendant fort longtemps associée à La Roquette. Contrairement aux terroirs voisins, aucune tentative de repeuplement n’est faite.

La Roquette-sur-Siagne et le nouveau village

La plaine de la Siagne est devenue insalubre. Les maladies y rendent la vie impossible et le travail agricole difficile. Si la population augmente au dix-septième siècle malgré une forte mortalité, c’est au dix-huitième siècle que La Roquette vit un tournant de son histoire. Un acte d’habitation de Philippe de Vendôme, abbé de Lérins, daté de janvier mille sept cent quatorze, prévoit la construction d’un nouveau village à distance des miasmes de la plaine. Des habitants d’anciennes bastides de Mouans et de Mougins viennent le peupler. En mille huit cent vingt-cinq, le lit de la Siagne est corrigé et regagne l’emplacement qu’il occupait au Moyen Âge. Toutefois, la commune connaît l’exode rural au cours du dix-neuvième siècle et ce n’est qu’au début du vingtième que la Plaine, désormais vivable, se peuple au détriment du village. Ce dernier, que l’on peut qualifier de village-rue, mérite néanmoins votre visite !

Infos touristiques La-Roquette-Sur-Siagne

Maison du tourisme de La Roquette-sur-Siagne
888, Avenue de la République
06550 La Roquette-sur-Siagne
Tel./Fax : 04 92 19 13 43
Site Internet : www.laroquettesursiagne.com
E.mail : tourisme@laroquettesursiagne.com

Pages

a découvrir

sur notre commune

DOUCEUR DE VIVRE

RECHERCHEZ VOTRE BONHEUR

APPLICATIONS
PAYS DE GRASSE

NATURE, SPORTS
& LOISIRS

COMMERCES &
RESTAURATION

HÉBERGEMENT
& GÎTES

Jardin Du Mas Des Pivoines (Jardin Privé)
Grasse

Le "Mas des Pivoines", c'est tout le charme d'une ancienne campagne grassoise.

Jardin Du Vallon Du Brec (Jardin Privé)
Coursegoules

Situé dans l'arrière-pays grassois, et dominant un petit vallon naturel, le jardin créé au début des 1990 par ses propriétaires actuels, tous deux artistes, peintre et photographe s'intég

Jardin Saint Jacques Du Couloubrier (Jardin Privé)
Grasse

Le Domaine Saint-Jacques du Couloubrier a été créé en 1950 par Jean Prouvost, magnat de la presse et amateur de jardins.

Jardins De La Bastide Aux Violettes
Tourrettes-Sur-Loup

A la fois lieu de mémoire et espace de vie, sur le site sont présentées les différentes méthodes de culture et tous les produits réalisés à partir de la violette.

Jardins De La Villa Fort France
Grasse

Villa construite vers 1935 par Lady Fortescue (écrivain britannique) disposant d'un des plus beaux jardins azuréens avec plusieurs centaines d'espèces de plantes ou arbres typiques de la

Jardins De La Villa Noailles
Grasse

Construits en 1947 par le Vicomte de Noailles, qui choisit l'emplacement du fait de la présence d'une source alimentant, même durant les étés brûlants, les canaux et fontaines.

Jardins Du Chateau De Gourdon
Gourdon

Jardins aménagés au XVIIème siècle (jardin à la française dessiné par André Le Notre et jardin à l'italienne).

L'etang De Fontmerle
Mougins

Cet étang de cing hectares, en bordure du Parc Départemental de la Valmasque, est un site remarquable non seulement par la beauté du paysage mais aussi par son étonnante végétation et sa richesse e

La Bastide Aux Violettes
Tourrettes-Sur-Loup

Née de la volonté de poursuivre la belle aventure humaine de la violette qui a profondément marqué de son empreinte la commune de Tourrettes depuis près de 150 ans, l'ancienne bastide de la Fe

La Grand'rue - Art Et Artisanat
Tourrettes-Sur-Loup

Elle forme le deuxième circuit de la formation défensive du village. De nombreux artistes d'art y sont installés.

Pages