La culture de la rose

Alors que vous déambulez dans la rue principale de la « cité de la rose », vous découvrez l’espace Rose de Mai, qui abritait le siège de l’ancienne coopérative des fleurs à parfum de La Colle-sur-Loup et les hangars où l’on entreposait les fleurs. Originaire du Caucase, la rose centifolia, baptisée rose de mai en raison de sa période de floraison, est cultivée à Grasse pour la parfumerie depuis le dix-septième siècle. Au dix-neuvième siècle, la production des champs grassois s’avère insuffisante pour couvrir les besoins de la distillerie alors en plein essor. Sa culture s’étend donc aux terroirs voisins, en particulier à La Colle-sur-Loup. De mille neuf cent huit à mille neuf cent quatre-vingt quinze, la coopérative des fleurs à parfum collecte les fleurs à parfum auprès des producteurs et joue le rôle de syndicat agricole pour défendre les intérêts de ces derniers face aux parfumeurs de Grasse. Dans les années mille neuf cent cinquante, La Colle-sur-Loup instaure la fête de la rose au cours de laquelle le « prix rose » est décerné à une vedette et le « prix de la reine des roses » à une jeune fille du pays. Chaque année au mois de mai, la journée autour de la rose perpétue cette tradition et célèbre le souvenir du passé agricole de la commune.
Infos pratiques: 
Parking avec 2 places pour PMR