Le mimosa

A la fin de l’hiver, les massifs qui vous entourent, se couvrent de jaune. C’est la période où les mimosas, qui font la réputation d’Auribeau-sur-Siagne et de Pégomas, sont en fleurs. Cette espèce d’acacia, l’acacia dealbata, importée d’Australie au dix-neuvième siècle, n’a pu être commercialisée qu’avec l’apparition de la technique du « forçage » en mille huit cent quatre-vingt deux. En effet, les rameaux devant être cueillis en tout début de floraison, il a fallu imaginer un procédé permettant l’éclosion et la conservation de la fleur. Pour ce faire, les rameaux de mimosas sont placés dans une pièce close à la température et l’hydrométrie bien définies. On leur ajoute ensuite une poudre spéciale, dite « Chrystal », pour assurer leur conservation. En parfumerie, le mimosa, à l’odeur très riche, florale, boisée et légèrement verte, est fréquemment utilisé pour modifier des accords floraux, arrondir les notes brutes des produits synthétiques et relever les produits naturels des compositions.